AccueilOn a aimé !

On a aimé !

 

Hé ! Mademoiselle ! (Yatuu)

note: 3La "drague" masculine en dessin ! Julie - 18 septembre 2017

Toute femme qui s’est promenée dans la rue a déjà vécu au moins une des situations qui se trouvent dans cette bande dessinée. On pourrait y voir des caricatures mais c’est bien la vérité qui est représentée par les traits de Yatuu.
Et si les rôles étaient inversés ? Comment réagiraient les hommes face à une drague féminine tout en brutalité et insultes, découvrez-le dans certaines pages de cette bande dessinée.

Cerise (Jerome Enrico)

note: 4Une comédie mais pas que ! Julie - 15 septembre 2017

Une adolescente propulsée par sa mère dans la vie de son père inconnu, dans un pays inconnu : l’Ukraine. C’est le choc des cultures ! En Ukraine, Cerise 14 ans qui en parait 20, des cheveux roses, des talons aiguilles, des jupes courtes se fait remarquer dès son arrivée.
Mais Cerise rencontre de vraies personnalités qui lui font changer sa vision de la vie.
Ce film c’est l’histoire de la révolution d’une adolescente difficile qui fait écho à la révolution qui se déroule en Ukraine. Une double lecture loin des clichés classiques de l’adolescente rebelle.

Joséphine n° 1 (Pénélope Bagieu)

note: 4Osez Joséphine ! Julie - 15 septembre 2017

Des situations quotidiennes typiquement féminines, de l’humour, une Joséphine à laquelle on peut facilement s’identifier, une grande quête : l’Amour, des histoires courtes, tout ce qu’il faut pour faire une bande dessinée drôle qui se lit rapidement et avec beaucoup de fraicheur.
Une ambiance chaleureuse, des dialogues plein d’humour qui cachent pourtant des vérités sociétales bien connues qui touchent les femmes.
Une bande dessinée totalement décomplexée qui parlera probablement à toutes les femmes.

Il faut une fleur (Gianni Rodari)

note: 3Pour faire une table, il faut ? Agnes - 12 septembre 2017

Pour faire une table, il faut ... du bois. Pour faire du bois, il faut... Un texte simple qui va à l’essentiel pour aborder le cycle de la nature.
Superbement mis en valeur par l’artiste italienne Silvia Bonanni, cet album offre une succession d’illustrations faites de collages qui éveillent l’imagination. En effet, pour chaque élément évoqué, c’est tout un univers qu’invite à découvrir l’illustratrice.

Bulles de savon (Emma Giuliani)

note: 4Si tu es curieux : ce livre est pour toi ! Agnes - 11 septembre 2017

Plus qu'une évocation nostalgique de l'enfance, c'est aussi un album pour tous les enfants qui ont envie de souffler, soulever, regarder !!
Emma Giuliani se promène parmi ses souvenirs d'enfant, se remémorant les petites choses qui l'ont marqué. Une déambulation à travers les années au fil des saisons. On y voit les cerises dont la fillette se fait des boucles d'oreille et qui rougissent magiquement sur l'arbre par un jeu de tirettes, on admire les boules sur le sapin, on finit sur un tendre secret partagé avec son amoureux.
Un livre animé tout en douceur : les drapeaux se balancent sur le fil tendu entre deux pages.
On en redemande de ces petites bulles !

Foxfire (Laurent Cantet)

note: 4Un combat, une volonté, un groupe de filles Julie - 7 septembre 2017

Foxfire c’est l’histoire d’un groupe de filles dans les années 50 qui en a marre de se faire maltraiter par tous les hommes de la ville. Une révolte féminine comme personne n’en avait jamais vu dans cette petite ville des Etats-Unis.
Le gang de Foxfire nait alors. Entre elles, c’est à la vie à la mort pour protéger ce qu’elles ont réussi à créer : un groupe avec des valeurs communes.
Leur rêve à toutes : vivre selon leur propre loi. Mais la vie ne se déroule pas toujours comme dans un rêve, les jeunes filles l’apprendront à leurs dépends.
Un film fort porté par des actrices pour la plupart amatrices.
Laurent Cantet revisite encore une fois, à travers ce film, la dynamique de groupe et la violence.

Le jour où le bus est reparti sans elle n° 1 (Beka)

note: 5Une bande dessinée pleine de sagesse Julie - 7 septembre 2017

Un week-end de médiation avec Jean-Eudes et son groupe ça vous tente ? C’est ce qu’avait prévu Clémentine, mais rien ne se passe comme prévu. Son groupe l’oublie lors de l’unique pause du trajet.
Commence alors une aventure inattendue pour Clémentine, pleine de surprises et de révélations, bien plus enrichissant que ce qui était prévu.
Voila une bande dessinée à mettre dans toutes les mains avec des petites leçons de vies en toute humilité et simplicité.
Des dessins tout en rondeur, une magnifique palette de couleur tirant sur les bleu, vert et orange chaleureux et une atmosphère qui respire la quiétude.

Idéal standard (Aude Picault)

note: 4Pour "déconstruire" les idéaux sentimentaux Maylis - 6 septembre 2017

N'hésitez pas à mettre la main sur cette bande dessinée, elle aborde les questionnements d'une jeune trentenaire sur ses attentes amoureuses... Non il ne s'agit pas d'un énième "Bridget Jones" mais plutôt d'une réflexion sur les standards amoureux et ce que l'on attend aujourd'hui d'une relation de couple. Le sujet est traité avec humour et les dessins, plutôt simples et sans trop de détails correspondent à l'ambiance cherchée.

L'attrape-cauchemars (Paule Battault)

note: 4Cap ou pas cap ? Agnes - 1 septembre 2017

Qui est cap de caresser les pieds poilus de l’ogre ? De chatouiller le fantôme ? De toucher les écailles rugueuses du dragon ?
Un livre à toucher pour ceux qui n'ont peur de rien... ou presque pour chasser les cauchemars au placard !

Occitanie (Arnaud Späni)

note: 5Un beau voyage dans la nouvelle région Julie - 31 août 2017

Découvrez la nouvelle région Occitanie à travers cet ouvrage trilingue.
Des paysages sublimes à couper le souffle, des villes à visiter lors de vos voyages, des personnes et des activités qui font le patrimoine de cette région.
Entre Montpellier, Béziers, Toulouse, Montauban, Saint-Cirq-Lapopie, Auch, le Parc National des Cévennes, réaliser un beau voyage depuis votre canapé !

Hamburger gourmet (David Japy)

note: 5Les hamburgers de chez Blend à Paris Julie - 31 août 2017

Un livre de recette gourmand qui fera saliver les amateurs d’hamburgers. Viande, poisson, végétarien, découvrez l’art du hamburger maison !
Du pain à la sauce en passant par les compotées ce sont 58 recettes qui vous sont proposés pour régaler vos papilles. Et n’oublions pas les desserts, des recettes typiquement américaines pour terminer le repas.
Le petit plus : à chaque recette la boisson parfaite pour l’accompagner le hamburger.

La Face cachée de Margo (Jake Schreier)

note: 5Un gout de liberté Julie - 31 août 2017

Margo, lycéenne rebelle, entraine pour une nuit de folie son ami Quentin à qui elle n’a pas parlé depuis des années. Une nuit qui va changer à jamais la vie et l’avenir de Quentin.
S’ensuit un voyage initiatique où Quentin et ses amis vont apprendre ce qu’est la vie, la prise de risque et la vraie valeur de l’amitié.
Un film qui donne envie de redevenir adolescent, de piquer la voiture de ses parents pour un road trip entre amour, amitié, rire et partage.
Un film adapté du célèbre roman de John Green.

Dompteur d'anges (Claire Favan)

note: 4Captivant Karine - 31 août 2017

Thriller rythmé, du suspens, de nombreux rebondissements, il est difficile de lâcher le livre. Seule la fin déçoit un peu.

Le trône de fer n° 1 (George R. R. Martin)

note: 5Un monde où les héros sont des hommes et femmes ordinaires Thérèse - 31 août 2017

Une plongée dans un univers hors du commun, les personnages sont atypiques, l'angoisse et le suspense sont au rendez-vous, on termine la lecture avec une irrésistible envie de replonger

Le monde d'Anaonil n° 1
Auriane (Cécile Koppel)

note: 5Un auteur de la région à découvrir Isabelle, Pouzols - 31 août 2017

Tout un monde de fantasy dans cette trilogie.Une écriture fluide et agréable.

Mes animaux du jardin à toucher (Deborah Pinto)

note: 4Super ! la boissière - 31 août 2017

Livre ludique, sensoriel, ou l'on découvre les animaux familiers.

La lune est blanche (François Lepage)

note: 5Magnifique roman graphique La team de Tressan - 31 août 2017

Une BD Documentaire sur l'Antarctique très intéressante mêlant superbes photos et dessins splendides !!

Insaisissable n° 1
Ne me touche pas (Tahereh Mafi)

note: 5Une aventure entre pouvoirs, contrôle et révolution Julie - 31 août 2017

Trilogie de romans dystopiques, « Ne me touche pas » est le premier de la série Insaisissable.
Un vocabulaire riche, des figures de styles nombreuses, un texte très imagé pour une aventure où un groupe ayant des supers pouvoirs se révolte contre le Rétablissement qui s’est imposé comme la seule solution pour sauver le monde. Mais cette solution n’est pas la bonne.
Entre histoire d’amour, de haine, de pouvoirs extraordinaires, de mensonges et de secrets « Ne me touche pas met l’eau » à la bouche pour la suite de la série.

Idéal standard (Aude Picault)

note: 5A lire absolument (célibataire ou non !) Julie - 31 août 2017

A travers des illustrations simples et des situations quotidiennes, Aude Picault dépeint la pression sociale qui se fait sentir lorsque l’on est trentenaire et célibataire.
Vos proches veulent votre bonheur et vous poussent à avoir quelqu’un dans votre vie, inconsciemment vous cédez à cette obligation sociale d’avoir mari et enfants le plus rapidement possible car le temps passe et l’horloge biologique n’attends pas.
Pourquoi faudrait-il absolument un homme dans la vie d’une femme pour qu’elle soit comblée ? C’est la question à laquelle s’attaque Aude Picault à travers les traits d’une infirmière en néo-natalité.

Drôle d'oiseau (UG)

note: 5Un petit bijou de papier animé ! Agnes - 30 août 2017

Réalisé avec des découpes, pliages et collages élaborés, ce pop-up révèlent encore une fois la passion de l’artiste pour le papier, les couleurs et les mouvements. C’est un feu d’artifice aux teintes éclatantes qui jaillit de ses illustrations en volume.
Dans Drôle d’oiseau, Philippe Ug conte l’histoire d’un petit oiseau, qui d’œuf dans son nid bien douillet, deviendra un majestueux et magnifique oiseau s’envolant à la découverte du monde.
Un petit bijou de papier animé qui comblera les amateurs du genre et tous les petits lecteurs.

Châtaignes (Linda Louis)

note: 5Ça sent bon l’automne ! Julie - 30 août 2017

Avec quelques conseils, un précis de botanique, des explications pour conserver ces châtaignes et de nombreuses recettes, ce livre est fait pour les amoureux de ce doux fruit automnal.
Régalez vous des recettes classées selon la forme de la châtaigne : entière, farine, confiture.
Des recettes connues, salées ou sucrées, revisitées qui vous permettront de changer du quotidien et de régaler les papilles de tout le monde. Les recettes sont expliquées par étapes si bien que novice ou cuisinier avertit pourront réaliser tout ce qui est proposé dans ce livre qui donne l’eau à la bouche.

L'oiseau du sommeil (Isabelle Simler)

note: 3Envole toi ! Agnes - 28 août 2017

Tous les soirs, il faut se détendre et se mettre en pyjama pour se préparer à attraper l'oiseau du sommeil, en compagnie duquel les enfants voyagent vers le pays des rêves.
Le sommeil et l’endormissement sont traités de façon très poétique de par le récit et la beauté des illustrations d’Isabelle Simler, illustratrice à découvrir ou (re)découvrir.

Le choeur des femmes (Martin Winckler)

note: 4Le choeur des femmes : roman Marie-Claude - 24 août 2017

A travers le parcours d'un interne, dans un service de chirurgie gynécologique, nous découvrons les relations qui peuvent se croiser pendant des consultations. J'ai apprécié cet ouvrage car les paroles sont des sources humanitaires et universelles pour toutes les femmes.

La guerre de Catherine (Julia Billet)

note: 5Une adaptation réussie grâce au talent de Claire Fauvel ! Maylis - 24 août 2017

La guerre de Catherine est à la base un roman de Julia Billet datant de 2012, qui a été merveilleusement bien adapté par Claire Fauvel.

Nous découvrons le récit bouleversant d'une jeune fille, Rachel, qui est juive et devra changer d'identité en cette période de guerre. Elle s'appellera ensuite Catherine, et nous l'accompagneront à dans son périple afin d'échapper aux allemands. Catherine utilisera tout au long de cette période difficile, une arme pour essayer d'échapper à la dure réalité : son fidèle appareil photo. Elle essayera petit à petit, de capturer des images, dans la volonté de se rappeler ce qu'elle a vécu, les gens qu'elle a rencontré, les lieux où elle s'est cachée.

Ce récit est tiré d'une histoire vraie, c'est celle de Tamo Cohen, la mère de Julia Billet, qui a vécue dans la maison de Sèvres, et qui tout comme Catherine, a du changer son nom, a parcouru la France.

L'œuvre de Claire Fauvel a été sélectionnée par l'Education Nationale et il y a de quoi ! Elle a su apporter d'une plume légère, l'ambiance et l'horreur de cette période, de ce drame historique.

C'est une BD à avoir dans sa bibliothèque.

La servante écarlate (Margaret Atwood)

note: 5Un univers dystopique qui aborde le droit des femmes Maylis - 23 août 2017

Je connaissais de cet auteur "Maddaddam", qui est sorti en 2014 mais j'avoue ne jamais avoir entendu parler de "la servante écarlate" avant la lecture de l'article d'Emma Watson annonçant qu'elle en aurait caché 100 exemplaires à Paris. Opération intéressante dans le cadre des Book Fairies (mouvement qui propose de cacher des livres dans des lieux publics pour qu'une personne les trouve, les listes avant de les déposer à son tour dans l'espace public). Ressemblant de loin à nos "pass livres" français.

Je découvre donc la "servante écarlate", lorsque l'on me propose de découvrir une nouvelle série "the handmaid's tale". Je regarde plusieurs épisodes avant de voir dans le générique "d'après le roman de Margaret Atwood". Et me voilà avec le roman entre les mains...

Ouvrage qui date de 1985 et qui n'a jamais été autant d'actualité. D'ailleurs, l'ouvrage est devenue symbole de résistance dans le cadre de la politique Trump.

De quoi çà parle ?
Dans l'univers dystopique de La Servante écarlate, les femmes n'ont plus de compte en banque, sont privées de prénom et portent un uniforme : une longue cape rouge et une cornette blanche. Et comme le taux de natalité est très bas – la pollution et les déchets toxiques ont fait des ravages –, une coalition religieuse contraint les rares femmes fertiles à porter des enfants.

A découvrir !

L'école à la maison (Jonathan Bean)

note: 4Un livre à avoir dans sa bibliothèque ! Maylis - 17 août 2017

Un album bien chouette, qui date de 2016 et qui aborde le sujet de l'enseignement à la maison, ce qui est plutôt rare dans l'édition jeunesse, il me semble ?

On a vraiment l'impression de son plonger dans un univers tout en aquarelles. Les couleurs sont douces, et il y a tout pleins de détails à observer au sein de chaque page.

A la lecture de cet album, on est accueilli par un petit garçon qui nous présente son école peu ordinaire ! En effet, l'école, c'est sa maison, les copains-copines, ce sont ses frères et sœurs, et la maîtresse, c'est tout simplement... maman ! Et quand maman est fatiguée, il y a tout simplement le remplaçant, qui est... papa.

Le texte est simple mais efficace, tout à fait compréhensible pour des enfants de 3-4 ans (âge où l'on peut lire cet album).

A avoir dans sa bibliothèque !

Much loved (Nabil Ayouch)

note: 44 femmes dans la violence de la société marocaine Maylis - 3 août 2017

Un film dur, fort mais extrêmement réaliste, qui met en scène 4 prostituées au Maroc et leurs conditions de vie. Pendant le film, on est gênés, abasourdis, mais c'est là tout l'objectif, il faut faire réagir le spectateur, lui parler d'un état de fait.
Ce qui nous marque durant tout le film, c'est l'espoir que possède ces femmes, et l'envie de s'en sortir. Un portrait de 4 femmes, juste, tendre, soudées et fortes.

Un film très réaliste, et pour cause, Nabil Ayouch affirme avoir rencontré en un an et demi entre 200 et 300 prostituées dans tout le Maroc.

Enfin, il est important de savoir que ce film a été censuré au Maroc et une des actrices a subi des attaques physiques en pleine rue, lui reprochant d'avoir incarné un tel rôle.

J'aurais adoré être ethnologue (Margaux Motin)

note: 5Une femme, des dessins et beaucoup d'humour ! Julie - 28 juillet 2017

Grâce aux dessins de Margaux Motin, reconnaissables entre mille, partons pour un voyage humoristique où se mêlent situations cocasses, relation mère/fille, situation ultra féminines et parfois féministes, relation amoureuse, vie professionnelle et projets en tout genre.
A lire sans modération ! Vous arriverez à la dernière page en espérant que les dessins continuent tant cette lecture fait du bien et donne bonne humeur et joie de vivre.

Jouez fleurettes ! (Élisabeth Ivanovsky)

note: 5Et si on se déguisait en fleurs ! Agnes - 25 juillet 2017

Des enfants jouent sur ces pages. Chaque page campe la scène d’un jeu. Chaque enfant a pris les traits et les couleurs d’une fleur, qu’il porte comme un costume.
Le texte nous donne à chaque fois le nom du jeu et celui de la ou les fleurs concernées.
Les mises en scène se succèdent : Primevère et Bouton-d’or font de la balançoire pendant que Perce-neige fait du ski !
Des illustrations à croquer ! Une observation minutieuse de la nature dans une joyeuse mise en scène !

Je n'ai pas fait mes devoirs parce que (Davide Cali)

note: 1A déguster sans modération ! Agnes - 25 juillet 2017

Si tu cherches une excuse parce que tu n’as pas fait tes devoirs : ce livre est pour toi !
Par contre, elles sont toutes plus folles les unes que les autres : « Nous avons trouvé un manchot égaré que nous avons été obligé de raccompagner au pole sud ».
Les illustrations de Davide Cali et Benjamin Chaud sont pleines d’humour, à déguster sans modération !

Le visage de Mamina (Simona Ciraolo)

note: 2Le temps qui passe... Agnes - 25 juillet 2017

L’anniversaire de sa grand-mère permet à la fillette d’évoquer le temps qui passe et la vieillesse à partir de ce qui intrigue tant les enfants : les rides.
Entre l’aïeule et l’enfant, chaque ride est l’occasion d’une histoire, une histoire de famille, avec des épisodes heureux – mariages, joies de vacances – et des moments plus douloureux.
La narration progresse en alternant le questionnement de l’enfant sur le visage de sa grand-mère et la réponse donnée par Mamina qui est développée sur la pleine page qui suit sous forme de dessin.
Et ainsi, la conversation entre les deux, saute d’une anecdote à une autre, d’un temps à un autre. La complicité entre ces des deux personnages est bouleversante.

Je le veux ! Achète-le moi ! (Muzo)

note: 4Un album pour aborder la valeur de l'argent Agnes - 25 juillet 2017

Cette collection « Les petits tracas de Théo & Léa » se présente sous la forme d’une courte bande dessinée, facile à lire, dès 6 ans et permet d’engager la discussion avec l’adulte.
Dans le titre « Je le veux, achète le moi », on suit l’histoire de Théo qui veut à tout prix avoir un cadeau lorsqu’il fait les courses avec son père. Cette BD permet d’aborder la question du désir de tout acheter. En partant de cette scène du quotidien, particulièrement réaliste, le jeune lecteur est invité à constater à quel point le comportement de Théo n’est pas approprié. Pour l’aider dans la compréhension de la situation, un petit ange et un petit diable sont représentés, désignant ainsi clairement ce qui est bien ou mal.
Efficace, ce titre est ainsi une proposition réussie pour inciter les jeunes lecteurs à réfléchir sur la valeur de l’argent et l’importance de faire des choix.

À la maison, il y a des règles ! (Laurence Salaün)

note: 3Voici une somme de règles à mettre entre toutes les petites mains ! Agnes - 25 juillet 2017

"Je ne dis pas « j’ai pas trouvé » quand j’ai pas cherché". " Je ne demande pas à papa la permission quand maman a déjà dit « NON ! » même si je sais qu’il va dire oui."… Il y en a pour tous les âges, à partir de 4 ans et pour tous les goûts, avec des notions basiques comme la sécurité, la propreté et le respect de l'autre. Mais aussi d'autres plus complexes, comme de ne pas suivre un inconnu même s'il s'est perdu dans la rue et qu'il a l'air gentil.
Dans ce manuel de savoir-vivre à usage familial, on aime l'humour et l'éclectisme des sujets abordés. Les illustrations prennent le contre-pied des sujets présentés. Un excellent ouvrage pour aborder le thème avec autodérision et bonne humeur !

Uglies n° 1 (Scott Westerfeld)

note: 5Les apparences sont parfois trompeuses Julie - 25 juillet 2017

Uglies, premier roman d’une série de cinq volumes, vous embarque pour une dystopie où la beauté est reine et où il n’est pas bon d’être et surtout de vouloir rester « normal ».
Des personnages libres penseurs, des adolescents en pleine révolte, des adultes dépourvus de sentiments, des hommes ultra fort génétiquement modifié, une ville où le seul mot d’ordre est de faire la fête, des trahisons, une façon de pensée ancrée depuis des années, voila tout ce que vous propose ce premier volume où vous ne verrez pas les pages défilées tant vous serez embarqué dans cette histoire.
Mais bien sur au-delà des apparences, de terribles secrets hantent cette vie où tout semble parfait.

En route ! (Tim Johnson)

note: 4Partez pour une folle aventure ! Julie - 6 juillet 2017

En route! est un film d'animation comme on les aime: joyeux, entraînant, rythmé et rempli de petites leçons de vie qu'il est parfois bon de rappeler.
On s'attache aux personnages et surtout à OH, son caractère et sa façon particulière de parler qui donne envie de le prendre dans ses bras pour lui faire des câlins et le réconforter.
Ici, Tim Johson signe un film à regarder en famille pour partager un bon moment rythmé par la musique et la course folle de ce bolide mi-humain mi-boovs. Une aventure aux milles couleurs qui ravira enfants comme parents.

Les gazelles (Mona Achache)

note: 4Trentenaire et célibataire ! Julie - 21 juin 2017

Sur le ton humoristique, Les Gazelles met à mal les clichés qui dit qu'être une femme trentenaire et célibataire ce n'est pas normal. Et prouve qu'il vaut mieux vivre seule et épanouie qu'en couple et malheureuse.
Avec un casting charismatique, des traits un peu forcés mais jamais caricaturés, voyez la vie du bon coté et ne voyez plus le célibat comme un problème insurmontable.
Un film à voir entre gazelles ou pas ! Ce qui est sur c'est que cette comédie vous fera passer un bon moment entre rire, fou rire et solidarité féminine.

Adaline (Lee Toland Krieger)

note: 5Vivre éternellement: chance ou malédiction ? Julie - 21 juin 2017

Adaline c’est l’histoire d’une femme qui après avoir eu un accident de voiture cesse de vieillir.
A partir de ce jour elle doit fuir afin de ne pas devenir un objet d’étude. Tous les 10 ans elle refait sa vie, change d’identité, change de look jusqu’au jour où elle va rencontrer un homme qui va chambouler le schéma de sa vie…
Ce film questionne sur la nécessité ou non de garder ses plus profonds secrets. Mieux vaut-il garder son secret et être seule ou prendre le risque de révéler son secret et de vivre vraiment?
Touchant et émouvant, Adaline prouve que la jeunesse éternelle peut nous faire passer à coté de la vie elle-même, de l’amour et du bonheur.

La dose (Melvin Burgess)

note: 4Lorsqu'une simple pilule permet d'obtenir la vie dont on a toujours rêvé Maylis - 19 juin 2017

A la lecture de ce roman, nous retenons notre souffle du début à la fin, tant les personnages évoluent sur le fil du rasoir et menacent sans cesse de sombrer dans la folie ou la mort. Le sujet principal en est la drogue mais il ne s’agit pas tellement de montrer ses effets terribles mais plutôt de dire à quel point la vie vaut la peine d’être vécue le plus longtemps possible malgré les difficultés du quotidien. Tout le roman amène Adam, et le lecteur, à déduire ce message. L’auteur dresse un portrait juste de l’adolescence, de cette jeunesse désabusée en quête de sensation forte et bientôt confrontée à une série d’événements qui les dépassent. Un roman crue et réaliste dont on ressort estomaqué

IVY n° 1
The book of Ivy (Amy Engel)

note: 4De l'autre coté de la barrière... Julie - 16 juin 2017

Roman dystopique sous forme de diptyque, The book of Ivy nous offre une vision du monde après une guerre qui a disséminé une grande partie de la population mondiale.
A Westfall, petite ville de survivants entourée d'une barrière de protection, les mariages sont arrangés entre les deux castes de la ville, les riches et les pauvres.
Cette année le fil du Président, Bishop, doit épouser la fille du fondateur de la ville, Ivy.
Ce qu'ignore Bishop, c'est qu'Ivy n'a qu'une idée en tête, qu'un seul projet : le tuer.
Mais comme on ne peut jamais prévoir véritablement l'avenir, rien ne se passe comme prévu...
C'est une aventure où il faudra faire des choix quitte à se sacrifier soi-même et se retrouver de l'autre coté de la barrière où s'étend un monde inconnu et dangereux...

Room (Lenny Abrahamson)

note: 5Une histoire forte, un film juste. Julie - 13 juin 2017

Inspiré d'une histoire vraie, ce film raconte l'histoire d'une jeune fille enlevée, et séquestrée durant des années. Durant ces années d'enfermement elle mettra au monde un petit garçon, Jack. Ma, la mère de Jack, va créer un monde tout entier pour son fils, ce monde se limitera aux quatre murs du lieu où ils sont enfermés. Mais Ma veut que son fils découvre et connaisse le monde réel, monde pour lequel il n'a pas été préparé.
Brie Larson réalise une belle performance d'actrice dans son rôle de mère prisonnière. Un film touchant, dramatique et puissant à la fois. Sa sobriété et sa justesse en font un film remarquable.

Papa ou maman (Martin Bourboulon)

note: 4Un divorce pas comme les autres Julie - 13 juin 2017

Comédie pleine d'humour et de facéties, Papa ou maman c'est l'histoire d'un couple qui divorce et qui ne veut absolument pas la garde de ses enfants.
Un film où jeux de mots, blagues et coups bas rythment la vie de cette famille en plein bouleversement.
Un film qui fait sourire et rire et cela fait du bien au moral.

Divines (Houda Benyamina)

note: 5A voir absolument ! Julie - 9 juin 2017

Un film percutant, une histoire d'amitié, un drame, une belle claque !
Impossible de rester de marbre face à cette oeuvre d'Houda Benyamina.
Un jeu d'acteur à couper le souffle, d'une justesse qui révèle la réalité d'une vie dans les "quartiers" entre rêve et réalité, amour et amitié, argent et valeurs humaines.
Divines nous montre comment une simple décision ou un acte peut changer un destin, bouleverser une vie, réduire à néant les certitudes.

Un homme idéal (Yann Gozlan)

note: 4Un rêve à réaliser, un prix à payer Julie - 9 juin 2017

Quel pris êtes-vous prêts à payer pour réaliser le rêve de votre vie ?
Mathieu, interprété par Pierre Niney, voit sa vie basculer et son rêve se réaliser lorsqu'il rencontre le succès tant attendu grâce à son premier roman.
Roman qu'il a trouvé, volé et dont il s'est attribué le mérite.
Avec le succès, les complications apparaissent et Mathieu s'enfoncent dans les mensonges pour que le rêve continue.
Mais il ne faut pas oublier que dans la vie tout acte a ses conséquences, toute décision a un prix à payer...

NEED (Joelle Charbonneau)

note: 5Need: de quoi avez-vous besoin ? Julie - 9 juin 2017

Un tout nouveau réseau social fait son apparition, son nom: Need. Need vous offre la possibilité de lui demander ce dont vous avez envie ou plutôt ce dont vous avez besoin, là se trouve toute la différence...
Pour obtenir ce que vous avez demandé, il suffit de réaliser ce que Need vous demande. De petites choses aux lourdes conséquences !
A travers le regard de différents élèves du lycée de Nottawa, découvrez ce dont chacun est capable afin d'obtenir ce qu'il veut...

Verte (Marie Desplechin)

note: 4Une jeune sorcière en herbe Julie - 9 juin 2017

La bande dessinée Verte est inspiré du roman qui porte le même nom. Ici Marie Desplechin s'allie à Mahali Le huche afin de mettre en images et en couleurs l'histoire de cette apprentie sorcière.
Premier d'une série de trois, Verte raconte comment une jeune fille refuse de suivre son destin de sorcière. Sa grand-mère, Anastabotte, la fera peut-être changer d'avis...
Une belle histoire portée par les dessins de Magali Le Huche et des couleurs pastels qui apporte une douceur qui fait du bien...

Génération K n° 1 (Marine Karteron)

note: 33 jeunes, 3 dons surnaturels, une traque hors du commun Maylis - 8 juin 2017

Après le succès des Autodafeurs, Marine Carteron revient avec un nouveau roman heroic fantasy. Il est ici question d'un gène particulier, de mutation d'ADN, de chromosome en forme de "K", tout cela dans un univers angoissant, parsemé de créatures terrifiantes...
Nous suivons trois jeunes, Kassandre, Mina et Georg, tous trois assez étranges et révoltés et qui cachent en eux un pouvoir que la plupart des gens ignorent... d'un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances...
Un roman qui fait référence aux dérives de la manipulation génétique, aux grandes pandémies et à la responsabilité individuelle de chacun.

Amis d'un jour (Christelle Vallat)

note: 3Un récit initiatique sur l'amitié et le partage Maylis - 7 juin 2017

Un album très poétique, un récit initiatique où l'on suit un petit renard.
Il s'agit de Dali, qui quitte le terrier pour découvrir la forêt. Il se rend compte petit à petit que se débrouiller seul n'est pas évident, surtout lorsque l'hiver approche. La forêt est apaisante, la forêt est un refuge mais elle peut aussi être semée d'embuches. Il est nécessaire de rester vigilant et prudent.
Heureusement, Dali va pouvoir compter sur l'aide de ses amis et surtout sur un ami inattendu...
Cet album, aux illustrations très tendres et douces (une majorité de bleu pastel compose les pages) permet au jeune lecteur de faire l'expérience de la solitude, de l'amitié et du partage. Il apprendra, comme Dali, à veiller sur les autres comme on a veillé sur lui.

L' Effet aquatique (Solveig Anspach)

note: 4Séduction aquatique Estelle - 6 juin 2017

Coup de foudre de Samir, grutier, pour Agathe, petit bonne femme qui envoie valser ses soupirants. Il apprend qu’elle est maître-nageur à Montreuil. Il va donc prendre des leçons de natation –bien qu’étant aussi à l’aise qu’un poison dans l’eau. Il la suivra même jusqu’en Islande, alors qu’elle doit participer à un congrès international de maîtres-nageurs.
Ce film de Solveig Anspach est malheureusement posthume. Une formidable comédie romantique en milieu aquatique, pleine de trouvailles, délicieusement loufoque et maline. Les acteurs principaux, Florence Loiret-Caille et le lunaire Samir Guesmi, sont parfaits.

La Danseuse (Stephanie Di Giusto)

note: 4Danse libre Estelle - 30 mai 2017

Ce premier film de Stéphanie Di Giusto retrace la vie de Loïe Fuller, pionnière de la danse moderne, surnommée la « fée électricité ». Fille de ferme du Grand Ouest américain, elle invente une danse spectaculaire qui fascine le public de la Belle Époque. A grands renforts de voiles tendus à bout de bras grâce à des bambous et éclairés par des projecteurs qui lui brûlent les yeux, la jeune femme se livre à une chorégraphie aérienne et novatrice mais très éprouvante pour son corps.
Elle sera éclipsée par Isadora Duncan et tombera dans l’oubli, malgré ses prouesses physiques.
Soko, Lily-Rose Depp et Gaspard sont impeccables et nous font vivre cette incroyable ascension (et chute) du début du XXe siècle.

Merci patron ! (François Ruffin)

note: 3David contre Goliath Estelle - 30 mai 2017

« Merci Patron », c’est l’histoire vraie de Serge et Jocelyne Klur. Employés pendant des années dans une usine de Poix-du-Nord chargée de la confection des costumes Kenzo pour le groupe LVMH, ils sont limogés lorsque le PDG du groupe, Bernard Arnault, décide de délocaliser la production en Pologne. Recherche d’emploi infructueuse pour l’un comme pour l’autre, les difficultés s’amoncellent. Cerise sur le gâteau, suite à un accident de voiture, leur assurance leur réclame 25000 euros, leur maison est donc menacée de saisie…
C’est alors qu’intervient François Ruffin, fondateur du journal picard "Fakir". Il élabore un incroyable traquenard - dont on ne peut ici dévoiler les ficelles -, afin de contraindre Bernard Arnault de dédommager le couple Klur. Savoureux.
Un bémol tout de même, l'omniprésence de Ruffin qui se fait le héros du film, au détriment de la famille Klur...
A voir tout de même.